Boris Vian, une Trompinette au Paradis

Publié le par Denis

Boris Vian, une Trompinette au Paradis

Voici une très belle évocation de la vie de Boris Vian au travers du double prisme de ses chansons et des souvenirs de Jérôme Savary.

Le 23 juin 1953 l'auteur meurt en regardant l'adaptation d'un de ses livres au cinéma qu'il avait détestée. Il reste donc jeune pour toujours. Poète et provocateur, jazzmann et précurseur du rock, il nous a laissé plus de 500 titres.

C'est gai, enlevé, dansé, bourré d'humour et de gags. L'équipe des musiciens et des comédiens est magnifique et très professionnelle. La voix de M Savari est très élégante et nous suis toute la soirée.

C'est au théâtre Dejazet, le théâtre des Enfants du Paradis....

Metteur en scène : Jérome Savary.

Commenter cet article