Jean-Marie Testi

Publié le par Denis

Vous le connaissez peut-être sans le savoir puisque dans ce blog je le nomme affectueusement BBA.
Mon bébé d'Amour est décédé dimanche 4 octobre 2015 et ses obsèques ont eut lieu le 9 octobre 2015.

Jean-Marie Testi

Cela ponctue 14 années d'amour.
Mais du vrai amour, hein : celui qui nous fait nous disputer, nous réconcilier, nous pardonner, nous supporter, nous aimer.

Jean-Marie Testi

Le hasard fait que le 9 octobre est la Saint Denis.
Cet évèque de Paris a perdu la tête pour une sombre histoire de décollation.

C'est un peu comme cela que je me sens depuis bientôt une semaine.
Je me tiens la tête pour na pas qu'elle explose.

Jean-Marie Testi

Je crois que c'est la semaine la plus dure de mon existence.
La plus humide aussi et j'épuise un grand nombre de mouchoirs à essuyer mes larmes.

J'espère avoir l'esprit suffisamment positif pour rapidement apprendre à vivre avec ce grand trou dans mon coeur.

Denis, endeuillé

Commenter cet article

MORELLE 12/10/2015 12:09

Cher Denis. Je t'envoie d'énormes baisers de courage de soutien. Tu as eut l'immense chance de rencontrer de partager de vivre la merveilleuse histoire de l'amour avec Jean-Marie, c est énorme, c'est magnifique, c'est rare. Beau cadeau de la vie. Je pense très fort à toi. Je suis très près de toi. Moi j'ai eut une énorme chance de vous rencontrer un jour et j'ai toujours été touchée par votre fidélité. Toi superbe dandy élégant homme de goût raffiné original unique, j ai tellement de plaisir à partager ce raffinement avec toi. A bientôt. Je t'embrasse super fort.

Denis 12/10/2015 21:19

Merci Isabelle pour ces jolies phrases.
Oui, j'ai été chanceux. Je l'avoue.
A bientôt

Francky & Jojo (Kikojo) 10/10/2015 11:41

Chers Denis endeuillé, je me permets, en souvenir d'échanges et de partages forts sympathiques, cette réapparition soudaine sur le Denis Blog.
J'apprends sur les réseaux sociaux la terrible nouvelle, ni moi ni Jojo n'avions soupçonné ce bel amour avec BBA. Merci pour ces magnifiques photos qui montrent à quel point la vie est belle et cruelle.
Aujourd'hui nous voulons patager ta douleur dans ce moment épouvantable. Nous t'offrons notre affection et notre soutien, ce n'est pas grand-chose mais ça vient du coeur.
Nous te souhaitons beaucoup de courage et une force aussi grande que ton humour et ton amour pour BBA.
Avec toute notre amitié, sincères condoléances, Francky & Jojo.

Denis 12/10/2015 21:18

Oh les garçons
Que c'est gentil de passer.
J'aurais bien sûr préféré en d'autres circonstances, mais voilà ...
Il me manque terriblement.
Prenez soin de vous.

Le Chevalier Dauphinois 10/10/2015 11:04

* Cher Denis
* Chacun réagissant différemment aux évènements de la vie, je ne te donnerai point de conseil.
* Évidemment, la vie c'est le présent (parfois difficile)....
.... Mais c'est aussi le futur, avec ses merveilles, ses surprises.
* Avec mes 800 ans, j'ai appris à regarder devant plutôt qu'en arrière.
* Mais un peu de nostalgie, c'est toujours agréable.
* Soit fort Denis, soit humain aussi avec la fragilité du moment.
* Mais, quelque soit ton ressenti, sois toi même !.... C'est ce que tu fais le mieux.

Denis 12/10/2015 21:16

Merci chevalier,
J'ai été moi même en chiallant devant toute une assemblée lors d'une petite cérémonie d'adieu, et c'est vrai que je dois penser au futur.
Je ne l'image pour l'instant que seul, on verra bien plus tard.

Forro venveur mafqué 10/10/2015 10:01

Juste un peu de paix et de tendresse pour toi, pour que tu puisses apprendre à ne plus te jeter dans le puit du chagrin, mais à seulement tourner autour - il sera toujours un peu là ce chagrin, ce trou, mais petit à petit les souvenirs plus doux seront à la surface, et si tu te poses la question, oui Denis tu y arriveras - si tu n'en es pas sûr aujourd'hui, moi je le sais parce que cet amour c'est ta douleur ta force et ta joie, et toi, tu préfères la joie :)
En attendant, prends autant de Cétous que tu veux, on est là :)

Denis 10/10/2015 10:34

Oui, je veux bien un Cétou. Ce sera mon premier. Merci

Lionne 10/10/2015 04:21

Cher Denis, BBA est parti vers un pays où la douleur n'existe pas. Il a quitté ce corps malade. Son essence est maintenant libre et tout aussi plein d'amour. Il est là, chaque fois qu tu penses à lui, il est là, près de toi. Chaque fois que tu as besoin de lui, il est là. C'est lui qui te soutient dans ta douleur. Les larmes sont libératrices et essentielles. Prends ton temps, pleure jusqu'à en être épuisé. Ensuite tu réapprendras à sourire en pensant à ces 14 années d'amour qui vous ont unis et qui vous uniront pour toujours. Tu sais bien comme BBA a le souci du moindre détail, il prépare certainement déjà un paradis, un jardin merveilleux où vous vous retrouverez un jour. Je t'aime et je suis là. Ta Lionne qui t'embrasse très fort.

Denis 10/10/2015 10:33

Je sais bien mais là c'est encore trop tôt. Merci