Stationnement deux roues

Publié le par Denis




A Paris, le stationnement est assez aléatoire : un automobiliste peux "tourner" pendant plusieurs dizaines de minutes avant de trouver une place de stationnement libre.
Parce qu'il ne veux pas payer un stationnement souterrain, il est prêt à tenter une prune de la part de la police municipale pour stationnement gênant ou absence de ticket horodateur derrière le pare-brise...
Des fois, je me dis que leur logique est illogique.

Depuis quelques années le nombre de stationnements spécialisés pour les deux roues augmente.
Ainsi des petits aneaux permettent d'accrocher deux motos et/ou vélos.

En voilà deux qui n'avaient pas de place dans la cave pour le rangement.
Cela fait maintenant plus d'une semaine qu'ils sont là, attachés tous les deux, entre de grosses motos.
Si si : regardez! Ils sont bien attachés avec un bel anti-vol rouge (assorti).
Denis,   dring dring

Commenter cet article

:0007: Youk 25/04/2006 11:05

La moto du pauvre.
Amicalement.

Denis 25/04/2006 20:58

Samedi dernier j'ai vu les enfants sur leur vélo. Mais il n'y avait pas d'arceau de libre. Alors, maman a dit qu'il fallait aller jusqu'à la maison. ;-) Bienvenue Youk

Del 20/04/2006 21:56

C'était une boutade Denis, une moquerie quoi !Mais... en tant que marseillaise, je me demande comment ils ont pu passer une seule nuit sans être volés !?!

Denis 20/04/2006 22:45

Ils ont passé plusieurs nuits puisqu'au bout de deux semaines ils étaient toujours là... Sans galéjade, promis... lol

Del 19/04/2006 01:26

C'est une bonne chose ! C'est très art-nouveau ;-)

Denis 20/04/2006 20:30

Art nouveau! Je ne comprend pas la relation Art nouille et deux vélos de gamins.