la Nuit blanche 2006 à Paris (2)

Publié le par Denis




Un cloitre de la rue des Archives accueillait une célulle géante, emblème des progrès de traitement du SIDA. Elle est ouverte et libère des cellules saines.
Puis deux photos de l'intérieur de l'église Saint Méri dans laquelle un homme se promenais dans un éléphant surprenant sous l'oeuil désabusé d'un amoncellement de chaises et surpris des spectateurs.

Denis,   cellule libre

Commenter cet article

B
Les nuits blanches semblent assez surprenantes :0)
Répondre
D
Oui, c'est un peu le but en amenant l'art contemporain dans la rue.De plus, le fait que cela se déroule la nuit ajoute un soupçon de magie qui envoûte les spectateurs randonneurs. :-{o
:
Oh j'aurais bien voulu, moi qui adooore les sacs à main: il était fondeur d'or  et avait une petite boutique où les gens venaient vendre leurs bijoux avant que ceux ci ne soient fondus dans la fonderie qu'il avait à Aubervilliers si je me souviens bien. Il fondait l'or pour la banque de france. Voila tu sais tout et sa boutique était au n° 2 ou 4  ! !  Bisous du soir   @nne marie
Répondre
D
J'avais hésité avec bijoutier, mais j'avais choisi maroquinier. De toutes façons, dans le quartier, c'était un peu de la monoculture, mais les sacs sont arrivés après l'or. Merci de ta réponse. :-{)
:
Rue des archives ! !  mais je connais ce cloitre qui était non loin du magasin de mon oncle ...il y a bien longtemps ! !  ! En tous cas: superbes photos ! !  !      Bon vendredi 13 , beaucoup de bonheur et de joie ! !            Bisous      @nne marie
Répondre
D
Zut, je n'ai pas joué au lotto!Ton oncle tenait une maroquinerie?Bonne soirée.:-{)