le Carré des Cosaques

Publié le par Denis

carrecosaquesLe Carré des cosaques est le nom donné dans cette ville de Belgique au lopin de terre concédé comme cimetière pour les pensionné d'une maison de réfugiés de l'Est arrivés ici dans les années 60 : des Polonais, des Hongrois, des cosaques.

C'est devant les fantômes de ces personnes que le fils du directeur de la pension monte sa pièce-souvenir. Comment ce gamin a grandi au millieux de ces rescapés de l'Histoire. Il prend le rôle d'un employé de la maison et rend ainsi un vibrant homage à tous les réfugés de l'après-Guerre.

C'est un spectacle empli de tendresse et bourelé d'émotion. Le parti-pris des chaussures est très interessant et complètement dans l'histoire. Le décor est d'ailleurs un assez incroyable bric à brac. L'acteur rend toutes les émotions de ses personnages et c'est vraiment une belle histoire qui prends forme devant vous.

Auteur : François Houart, Brigitte Bailleux
Artistes : François Houart
Metteur en scène : Brigitte Bailleux

Denis,   bottes

Commenter cet article