une Rencontre improbable

Publié le par Denis

Le 15 de chaque mois, à midi pile, des Rédac’Blogueurs écrivent de concert sur le même sujet.
Ce mois ci le thème est "une Rencontre improbable".
Ce mois-ci, Leviacarmina, Agnès, Hibiscus et Denis ont planché sur le sujet.
Allez également visiter leur blog et n’hésitez pas à laisser des commentaires.

logo Rédac blanc

J'ai beau me creuser la tête, je n'ai pas de souvenir de rencontre improbable. 
C'est peut-être dû à ma curiosité naturelle, au fait que je profite des petits rien de la vie, que je prends ma vie comme elle vient et sans préjugé.
En tous les cas, cela ne m'aide pas pour écrire cette Rédac'blog...

Je vais vous parler de la façon dont j'ai rencontré mes amours.

Amour 1 a été contacté suite à la lecture d'une petite annonce. J'avais énormément confiance en cette personne mais je sentais que je ne pouvais pas aller très loin.
Amour 2 a été croisé sur les Champs Elysée. S'en est suivi une traque dans Paris jusqu'à un banc du Palais royal. Ca a été formidable, mais j'avais l'impression d'être la troisième roue du carrosse. 

Amour 3 a été rencontré dans un bar et a commencé à me parler, comme ça tout simplement. 
C'était en septembre 2001, une date assez facile à mémoriser.
Cela dure toujours...

J'ai donc eut l'insolente chance de ne rencontrer que des personnes qui m'ont aimé, qui m'aiment toujours. 
Quelle était la probabilité pour que je rencontre ces trois personnes formidables dans des situations aussi diverses ?  

J'ai sincèrement essayé de trouver d'autres situations, comme rencontrer une célébrité, mais le show business ne m'intéresse pas, je n'ai pas de télé donc c'est plus délicat. 
Pourtant ce n'est pas rare à Paris de croiser quelqu'un de connu, encore faut-il le ou la reconnaître et y porter un interêt. 

Alors j'ai juste puisé dans mon histoire personnelle. 
J'espère que les autre rédac'blogueurs auront seront plus captivants... 

Commenter cet article

leviacarmina 29/11/2012 00:19

Je suis plutôt timide et je dois avouer que je ne pourrai pas suivre quelqu'un dans Paris, même si cette personne m'a fait une très forte impression.