Votre vie avant le téléphone portable, comment était-elle ?

Publié le par Denis

Le 15 de chaque mois, à midi pile, des Rédac’Blogueurs écrivent de concert sur le même sujet.
Ce mois ci le thème est "Votre vie avant le téléphone portable, comment était-elle ?».
Ce mois-ci, Leviacarmina, Agnès, Hibiscus et Denis ont planché sur le sujet.
Allez également visiter leur blog et n’hésitez pas à laisser des commentaires.
logo Rédac blanc

Souvent quand j'entre dans le métro il y a au moins une personne au téléphone.
Souvent quand je sors du métro cette même personne est toujours en ligne.

Chaque fois je me dis deux choses :

  • je n'aimerais pas payer son abonnement
  • Comment parler autant à quelqu'un que l'on voit tous les jours ?

J'ai un tout autre usage du téléphone puisque je ne m'en sert quasiment pas.
Son usage se limite à essayer de trouver BBA perdu dans la foule (il faut juste que BBA décroche son téléphone s'il l'entend... chose rare) et appeler rarement des amis que je vois encore plus rarement.

 

Mon premier téléphone portable date de 1999, puisque je quittais alors ma région natale pour aller en région parisienne (puis Paris plus tard). Il me fallait donc un moyen de communication portatif puisque je n'avais pas encore d'appartement.
J'ai gardé ce téléphone quelques années avant de résilier son abonnement puisque j'avais un poste fixe à présent.
Avlors je communiquait en face à face et j'avais un télphone fixe. C'est bien plus tard que j'ai eut mon second abonnement : l'actuel.

Je ne suis donc pas esclave du téléphone portable. C'est pourquoi sa présence n'est qu'un élément de confort par rapport à ma vie sans téléphone portable.

En conclusion : ma vie avant le téléphone portable était la même que maintenant.
Mais c'est un peu hâtiv car ma vie a réellement changé : je suis en couple, mais là est une autre histoire.

Denis,   Drelin drelin

Commenter cet article

hibiscus 15/04/2013 11:09

Désolée de commenter ta rédac avec un mois de retard ... :-(
C'est rare de nos jours, des gens comme toi, qui résistent encore à l'invasion du téléphone portable. ;-) Il y a quelques années, j'avais rencontré un étudiant en archive qui refusait de se mettre
à internet ... Il a du avoir du mal à trouver un boulot. Mais ce n'est pas vraiment pareil avec un téléphone portable. Je comprends l'argument contre le fait d'être joignable 24h/24, mais on
apprend aussi à ne pas toujours répondre dans la seconde qui suit.

Denis 21/04/2013 12:42



Bonjour, 
Mais tu commentes quand tu veux, c'est l'avantage du blog présent tout le temps.


Peu de gens apprennent à ne pas répondre, l'homme est servile.
A Paris il n'y a pas une représentation de spectacle sans entendre un téléphone sonner.